Je ne pleure pas

Je ne pleure pas
Sur le massacre des derniers
Néanderthals
Par un parti de
Cromagnons
…/…

Ni sur les morts de
Marignan
De la
Marne
D’Hiroshima ou des fascismes
Je ne pleure plus

Trop de larmes déjà
Trop de temps a passé dessus
Mais je meurs
De chagrin lentement sûrement
A petit feu
Comme celui qui
Chaque jour
Boit à une source empoisonnée
Parce que ça dure


Du
Cambodge au
Rwanda
Et d’une
Jérusalem à une autre
Et des tours de
New
York
A la gare de
Madrid
Parce qu’on n’a rien appris ni
Compris pourquoi
Ceux qui tuent croient toujours
Qu’il n’y avait
Rien d’autre à faire
Pour le bonheur des hommes
Ou la gloire d’un dieu
Qui sont deux choses
Dont nous ne saurons jamais rien
Sauf qu’entre temps
On a tué la terre pour de l’argent

Werner Lambersy (Belgique)